Elections Départementales : à Langoiran avec les 6 candidats de la 12ème circonscription

Lundi à Langoiran,  j’ai tenu une conférence de presse avec toutes et tous les candidats aux élections départementales sur les cantons de la 12ème circonscription. Marie-Claude Agullana et Guy Moreno pour le canton de l’Entre-deux-Mers, Anne-Laure Fabre-Nadler et Jean-Marie Darmian pour le canton de Créon,  Christelle Guionie et Bernard Castagnet pour le canton du Réolais et Bastides.

photo 2

Alors que les candidats de droite vantent les vertus des Départements, qu’ils voulaient pourtant supprimer il y a encore quelques mois, nous avons voulu rappeler à quel point les actions du Conseil Général actuel, de gauche, ont su structurer la Gironde depuis des années, en proposant une politique équilibrée et équitable entre la ruralité et le monde urbain. Qu’il s’agisse des aides aux communes, des transports, des collèges, de la vie associative, de l’enfance et de la jeunesse, de l’action sociale avec des MDSI réparties sur tout le territoire et la création de 9 Pôles Territoriaux de Solidarité qui rapprochent encore un peu plus l’institution des administrés,  le Département, tel qu’il fonctionne aujourd’hui, facilite notre quotidien en agissant efficacement ! Et que dire des situations d’urgence où comme l’a rappelé Guy Moreno, le Conseil Général sait se mobiliser au delà de ses attributions. Il faisait bien sûr référence aux aides financières débloquées en urgence lors des orages de l’été dernier qui avaient dévasté les communes de Paillet, Langoiran et Lestiac. En plus des moyens techniques pour remettre en état la voirie, ….

L’enjeu de cette élection départementale est bien la survie d’une ruralité éclairée et moderne, avec des moyens, pour de ne pas laisser s’installer une Gironde à deux vitesses. Car c’est bien le risque qui guette les habitants de la ruralité avec la création d’une métropole bordelaise qui pourrait aspirer tous les moyens financiers. 

Mais comme l’a rappelé Jean-Marie Darmian, ”nous ne sommes pas opposés à une métropole puissante mais nous sommes pour une ruralité indépendante” et je serai tentée d’ajouter, pour une ruralité respectée. Or, dans ce que nous lisons chez nos concurrents, nos territoires risquent de perdre beaucoup !

Sur ces constats,  les candidats des trois cantons de la 12ème circonscription ont assuré leur volonté d’un travail commun pour des problématiques communes. Au delà du programme proposé par la majorité départementale actuelle à laquelle ils appartiennent,  ils ont décliné 3 actions clés inhérentes à ce territoire : concevoir un plan départemental des services publics, créer un établissement public de gestion des inondations et maintenir tous les collèges par une carte scolaire qui empêchera les inégalités territoriales.

Enfin, cette conférence de presse a également été l’occasion de réitérer tout mon soutien aux candidats de la majorité départementale. Je connais leur engagement, leur conviction et leur capacité  à défendre les intérêts de leur canton, et donc leur capacité à nous défendre !

Votez pour eux les 22 et 29 mars prochain, c’est voter pour des élus de terrains expérimentés et animés par l’intérêt collectif.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.