Elections départementales : un 1er tour encourageant sur la circonscription.

Les résultats du 1er tour des élections départementales démontrent une victoire incontestable de la droite républicaine.   A côté d’elle, tout près, la droite dure et le Front national réalisent également des scores élevés et inquiétants pour ceux qui, au delà des clivages, ont une certaine idée de la France et de la République.

Quant à la Gauche, et le Parti Socialiste en particulier, elle est à l’évidence en difficulté mais sûrement pas autant que les sondages lavaient prédit. 

Ces mêmes sondages qui annonçaient également une abstention record. Là encore les électeurs ont démenti, en étant au rendez-vous dans les bureaux de vote. Si l’on reste éloigné d’une forte participation, le fait est que plus de la moitié des Français inscrits sur les listes électorales s’est déplacée.  Jespère que cette mobilisation citoyenne samplifiera au second tour pour notamment défendre avec force les valeurs républicaines menacées par les candidats du Front national et soutenir les projets des candidats de gauche.

Sur les trois cantons de la 12ème circonscription, je note les résultats encourageants des candidats socialistes et d’union de la gauche qui une fois encore sur notre territoire se distinguent de la tendance nationale.

Sur le canton Entre-Deux-Mers, Guy Moreno et Marie-Claude Agullana devront passer par une triangulaire face à la droite et le Front National.  Connaissant leur énergie et la valeur de leur candidature, je sais qu’ils sauront rassembler plus largement autour d’eux des électeurs de gauche   soucieux de faire gagner des valeurs républicaines, garantes du vivre ensemble et de la tolérance.

Je salue Bernard Castagnet et Christelle Guionie qui arrivent en tête sur le canton Réolais et des Bastides. Face à eux, le chef de file des candidats de l’union de la Droite du département, soutenu par plusieurs anciens premiers ministres  UMP,  se retrouve second avec une très faible, voire inexistante,  réserve de voix compte tenu du maintien probable au deuxième tour  des candidats du Front National. C’est donc une triangulaire qui est proposée aux électeurs de ce canton.  Si le résultat sera probablement serré, j’ai une grande confiance dans la capacité  de Bernard Castagnet et Christelle Guionie à fédérer autour de leur projet tous les électeurs et les forces de gauche qui ont compris que seul le projet de la majorité départementale s’adresse au plus grand nombre et saura agir pour tous les Girondins, sans différences selon qu’ils vivent en ville ou à la campagne.

Quant au canton de Créon, Jean-Marie Darmian et Anne-Laure Fabre-Nadler réalisent une très belle performance en se plaçant 1er dans 22 communes sur 23, ce qui leur permet d’afficher un score de presque 40%, loin devant leurs concurrents de droite. Le Front national est ici éliminé. Je remarque que ce binôme rassemble un socialiste et une Europe Ecologie les Verts, montrant ainsi la force de l’union de la gauche. Je sais que ce bon résultat du 1er tour ne les empêchera pas de faire campagne jusqu’à la dernière heure pour que dimanche soir le résultat des urnes leur soit définitivement  favorable.

Je constate qu’une nouvelle fois les habitants des territoires ruraux prouvent leur vitalité citoyenne en se mobilisant et que les résultats des candidats de la majorité départementale y sont plutôt positifs. Leurs compétences, leur présence sur le terrain et leur juste application de la politique départementale de redistribution et de partage les rendent légitimes auprès des électeurs.

Je suis à leur côté pour confirmer ces résultats au 2ème tour et pour qu’ainsi la Gironde reste un département de gauche où redistribution et égalité des territoires, défense de la ruralité et juste place de la métropole  restent les moteurs de la politique départementale de demain.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.