Filière canards gras, poursuite des travaux

Jeudi 2 juin dernier, à l’initiative du Sous-préfet de l’arrondissement de Langon, j’assistais à une réunion à la Sous-préfecture avec différents services de l’Etat (DDPP,…), des représentants de la Chambre d’Agriculture, de l’ADAR et des représentants (Directeur, Présidente, éleveurs) de Palmagri au sujet de la filière canards gras.

Depuis janvier dernier, la filière subit les conséquences de la crise de l’influenza aviaire. Après les 4 mois de vide sanitaire, les éleveurs ont désormais la possibilité de réintroduire des canetons, en répondant aux exigences des nouvelles mesures de biosécurité.

Tout ne se fait pas sans heurt, les difficultés -notamment sur l’aspect financier- sont nombreuses et nécessitaient de réunir les différentes parties pour éclaircir des aspects plus techniques, verbaliser les points plus épineux, faire le point sur les aides reçues, celles à prétendre.

La réunion a été rythmée par de nombreux échanges très constructifs, chacun pouvant exprimer ses craintes, demandes.

Les difficultés sont bien présentes, la filière canards gras girondine est au coeur de la tempête mais je reste confiante sur leur capacité à rebondir, accompagnés des services de l’Etat et soutenus par différentes instances (Département, Région, MSA,…)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.