La refondation de l’école se poursuit.

Récemment,  Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, a effectué un point sur les avancées de la mise en oeuvre de la loi sur la refondation de l’école, votée en 2013.

– Le système d’évaluation des élèves évolue. Le choix de la notation est clairement laissé aux enseignants sur le principe de la liberté pédagogique.  « Des enseignants évaluent déjà sans notes. C’est le cas pour 80% des équipes dans le primaire du CP au CE2, pour 70% en CM1 et en CM2 alors qu’au collège on est plutôt sur la notation ». Ainsi « ceux qui préfèrent recourir aux notes continueront à le faire, on ne force pas l’innovation »  a déclaré N.Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale

  • Pour mieux associer les parents à la scolarité de leur enfant, un livret scolaire unique et uniforme sera mis en place sur l’ensemble du territoire, consultable en ligne.
  • Les élèves auront tous les 3 ans une évaluation en fin de cycle en plus des bulletins trimestriels, ce qui permettra de faire un bilan global de leurs compétences. Cette évaluation portera sur 8 domaines de formation identiques jusqu’au brevet . « L’idée est de pouvoir juger un élève non pas seulement sur la base des disciplines mais sur la base des compétences multiples, complexes […] ce qu’on appelle le socle commun de connaissance ».

Enfin le diplôme du brevet voit son évaluation simplifiée.  Son obtention se fera « sur la base du contrôle continu, du contrôle final et de compétences regroupées sous 8 items contre plus de 90 actuellement.

En outre,  un moment solennel est créé avec l’instauration d’une remise républicaine du diplôme qui se déroulera chaque premier mercredi.

Je reste satisfaite de ce que que défend la Loi de Refondation de l’Ecole depuis son application. La démarche ambitieuse que porte François Hollande pour la jeunesse ne  faiblit pas. Le gouvernement poursuit et accentue encore cet élan pour favoriser la réussite de tous élèves. Par ailleurs, et cela reste un acte de responsabilité pour les parlementaires, le comité de suivi poursuit son expertise régulière des mesures déjà en application afin de pouvoir modifier certains dispositifs.  Membre de ce comité de suivi,  je reste très attachée à cette démarche voulue par des parlementaires et inscrite dans la loi.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.