Sur les chemins de la 12ème…

C’est un programme dense qui, ce week-end, m’a permis de parcourir la douzième circonscription. Du nord au sud, j’ai participé à différentes manifestations dont le point commun reste toujours le même : le travail et l’énergie d’élus ou de responsables associatifs à l’origine de réalisations dont les habitants sont les premiers bénéficiaires.

Une aire de jeux à Baurech où les tout petits pourront répondre à leur mission prioritaire  : jouer.  Je salue cette réalisation particulièrement réussie grâce bien sûr au maire et à son équipe municipale mais également aux partenaires tel que le Conseil départemental de la Gironde dont le Président Jean-Luc Gleyze avait tenu à couper le ruban inaugural.

A Baurech, inauguration de l'aire de jeux pour les enfants
A Baurech, inauguration de l’aire de jeux pour les enfants

 Dans le même secteur, Carignan inaugurait son nouveau espace culturel en lieu et place de l’ancienne salle des fêtes, démolie. Une nouvelle structure de 605 m2, économe en énergie et modulable afin de pouvoir s’adapter à tous types de manifestations. Là encore, un nouveau lieu de vie au coeur du village qui permettra aux habitants de se retrouver et de partager des tranches de vie.

 Au registre des symboles du vivre-ensemble, La Réole était de nouveau à la fête avec notamment la fête des jumelages ! Alors que La Réole, la française et Sacile, l’italienne fêtaient leur 15 ans  de jumelage, Novigrad-Cittanova, la Croate, devient la seconde commune jumelle de la cité réolaise. De belles pages d’amitiés méditerranéennes s’ouvrent ainsi sous l’impulsion de Bruno Marty, le maire, mais également des perspectives d’échanges pour les jeunes réolais à qui l’on propose là un bien beau balcon sur l’Europe du sud.

Les maires de Novigrad, La Réole et Sacile après avoir scellé le jumelage de leur ville. Beaucoup d'amitiés et de fraternité dans cette image.
Les maires de Novigrad, La Réole et Sacile après avoir scellé le jumelage de leur ville. Beaucoup d’amitiés et de fraternité dans cette image.

La jeunesse, justement, était également attendue au CFA de La Réole où étaient organisées les portes ouvertes de cet établissement particulièrement tourné vers l’enseignement agricole. Un moment important pour informer et répondre aux questions des jeunes qui se préoccupent de leur avenir en faisant le choix de l’apprentissage.

 Enfin, point d’avenir sans passé et sans mémoire. C’est pour cela que j’ai tenu à honorer l’invitation de la FNACA qui inaugurait à Auros et à Savignac deux plaques de commémoration du 19 mars 1962, marquant la fin de la guerre d’Algérie.

Une autre forme d’émotion, un autre partage.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.