Une nouvelle ambition pour le tourisme en France

La France est la première destination mondiale et pour le rester, elle doit accentuer ses efforts. En ce sens, à l’occasion de la première édition de la conférence annuelle du tourisme qui s’est tenue ce 8 otobre, le gouvernement a lancé la plateforme d’investissements « France Développement Tourisme » qui mobilisera 1 Milliard d’euros, pour améliorer les infrastructures hôtelières, moderniser les équipements touristiques (ports de plaisance, thermalisme, parcs d’expositions, …) et soutenir les PME de la filière. Le site internet « france.fr » sera le site amiral du tourisme français. Une 3ème vague du programme d’investissement d’avenir sera présentée mi-2016, avec un important volet consacré au tourisme.

L’objectif du gouvernement est d’atteindre 100 millions de touristes étrangers en France en 2020. En 2015, un nouveau record mondial de fréquentation devrait être atteint, avec une affluence de plus de 85 M de touristes et ce secteur représentera 7,5 % de nos richesses nationales pour plus de 2 M d’emplois.

C’est ce qui a été envisagé lors de cette première conférence  du tourisme présidée par Laurent Fabius, et lors de laquelle plus de 250 personnes – professionnels et entreprises du tourisme, élus et pouvoirs publics – ont fait le point sur les mesures prises après les Assises du tourisme.  Les chantiers restant à ouvrir pour renforcer ce secteur stratégique tant pour l’économie française que pour l’influence du pays ont également été abordés

  • Le tourisme, notre trésor national, est un vecteur formidable de rayonnement pour le pays. Le touriste c’est l’image de la France : un touriste satisfait est un de nos meilleurs ambassadeurs dans le monde, mais l’inverse aussi est vrai. Nous devons redoubler d’efforts pour rester la première destination touristique mondiale » a relevé Laurent Fabius.

La plateforme d’investissement permettra dans un premier temps, d’activer une société foncière dès 2016, dédiée aux rénovations « lourdes » d’hôtels et de résidences de tourisme, et à la construction de nouvelles structures hôtelières.

Le fond sera doté par la Caisse des dépôts à hauteur de 100 à 150 M€. Une levée de fonds associant des investisseurs institutionnels devrait permettre de dégager 500 M€ au total. La Caisse des dépôts mettra par ailleurs une enveloppe de 400 M€ pour les territoires et leurs équipements touristiques (ports de plaisance, parcs d’exposition, thermalisme, tourisme culturel).

Bpifrance va également créer un fond de capital-développement doté de 100 M€ pour les PME de la filière tourisme.

Quant au numérique c’est un outil central pour les touristes et nous devons monter en gamme dans ce domaine pour promouvoir l’innovation au service du tourisme. C’est l’intérêt  du nouveau portail internet national www.france.fr qui est dédié à la promotion de la destination France et que Laurent Fabius présente comme ”le site amiral du tourisme français ”.

Enfin, un troisième programme Investissements d’avenir (PIA), doté de 10 Md€, comprendra un important volet consacré au tourisme. La simplification dans la délivrance des visas sera poursuivie et en 2016 une chaire de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le tourisme sera créée.

S’endormir sur nos lauriers pourrait être une fatale erreur et les objectifs posés lors de cette conférence du tourisme permettent de démontrer clairement la volonté du gouvernement et des acteurs du tourisme de tendre vers toujours plus d’ambitions et de sérieux afin de rentrer dans une nouvelle ère du développement touristique pour la France. La création d’une chaire de l’enseignement supérieur et de la recherche dans le tourisme est selon moi un signal fort, tout comme je salue les efforts de tous les acteurs du tourisme sur nos territoires ruraux qui souhaitent bénéficier de ces dispositifs à venir afin de faire mieux connaître les richesses de nos campagnes dans des conditions d’accueil adaptées au monde moderne.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.