Une semaine riche et diverse à l’Assemblée nationale.

Ce mardi 14 mai, en commission, nous avons pu une nouvelle fois interroger mme la Ministre Najat Vallaud-Belkacem au sujet de la rentrée 2016 dans l’enseignement professionnel. J’ai demandé des précisions sur l’orientation des élèves trop souvent subie et non choisie. Et j’ai également eu l’occasion de me renseigner sur les implantations et le fonctionnement des 300 pôles de stage ouverts à la rentrée sur le territoire.

 

Mercredi 15 juin au matin, en tant que secrétaire du groupe d’étude autisme de l’Assemblée nationale, j’ai participé à un colloque au Sénat sur  » la prise en compte des besoins tout au long de la vie de l’autiste ». J’ai eu l’occasion d’insister sur le domaine de la fratrie, car le vécu de celle-ci a trop longtemps été ignoré. Les frères et sœurs, s’il y en a, doivent aussi être pris en charge afin d’entendre, d’écouter l’expression des plaintes et des souffrances manifestes qu’ils peuvent ressentir.

J’ai ainsi formulé un vœu afin que le prochain plan d’autisme, dont la gestation a été annoncée par la Ministre Neuville, prenne pleinement en compte cette délicate question. Nous avons également regardé un diaporama enrichissant réalisé par Mr. Laforcade (directeur de l’ARS de la région ALPC) et le Pr. Bouvard (chef du Pôle de Psychiatrique Universitaire de l’Enfant et de l’Adolescent, CHU de Bordeaux) nous a éclairés avec des mots simples et beaucoup d’humilité sur l’aspect médical de l’autisme. Je voudrais saluer aussi l’énorme travail de l’Association Emmanuelle. Grâce à l’aide de Bernard LALANDE, sénateur de Charente-Maritime, cette association assure le fonctionnement de la Maison D’Accueil Spécialisée de Haute Saintonge. Un très bel exemple de projet réussi grâce à l’engagement de parents, d’élus, et de professionnels de l’autisme.

 

IMG_0323

 

Mercredi 15 juin au cours de l’après-midi, j’ai siégé au sein de la Commission Mixte Paritaire qui se déroulait à l’Assemblée nationale pour le projet de loi relatif à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine. Au cours de cette CMP, les discussions ont été longues mais constructives, notamment au sujet de l’archéologie préventive dont j’étais responsable. Les collectivités territoriales ont été entendues afin de renforcer leur place dans l’organisation et le suivi de l’archéologie préventive. J’ai ressenti malgré tout un certain regret de  laisser  la responsabilité des fouilles archéologiques en mer à l’INRAP. Nous avons vécu un long débat mais qui s’est tout de même déroulé dans d’excellentes conditions. Je me réjouis du compromis équilibré final sur le texte.

IMG_2596

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.